Livre


© Electre
Robert Frank
Les Américains
Delpire, 2007
Avec ses impressions pessimistes des Etats-Unis, clichés réalisés à travers 48 Etats américains dans les années 50, le photographe suisse Robert Frank s’impose comme l’initiateur de l’« esthétique de l’imperfection ». De la « facture décontractée » (Clément Greenberg) de l’expressionnisme abstrait qui le fascine, il retient la liberté gestuelle en se débarrassant du poids de la technique, multipliant le recours aux « erreurs photographiques » : grain forcé, vignettage, imperfection des tirages volontairement conservée... De l’agitation ambiante il retient une technique de prise de vue intuitive et automatique,  son appareil tenu d’une seule main, à hauteur de hanche.
Où le trouver ? : 700 FRA (espace Art, rez-de-chaussée)







Robert Frank

Seven Stories

Steidl, 2009
S’étant exclusivement consacré à la réalisation de films après sa série Les Américains, Robert Frank revient à la photographie dans les années 70, choisissant essentiellement l’usage du film instantané. Ces sept carnets de reproductions vernissées de polaroids, réalisés en 2009, nous plongent dans l’univers intimiste et sensible du photographe, alors âgé de 85 ans. 
Où le trouver ? : 700 FRA (espace Art, rez-de-chaussée)




Aucun commentaire:

Publier un commentaire