Simon Villayes

Tremblement de terre (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Echappatoire (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Bout du rouleau (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

A l'automne de la vie (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

En cours d'effacement (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Arbre de vie, branches mortes (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Est-ce déjà l'enfer ? (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Bris de glace (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Peut-on lire autre chose que la mort dans les entrailles ? (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys


Le cheminement de la lumière (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys


Le combat intérieur (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Peut-on passer derrière le décor ? (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Les cendres d'une vie (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Météores (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys

Le jugement dernier (série Signes du destin), Holga 6 X 6, 18 x 18 cm, 2005-2006 - Copyright Simon Villaeys


"Signes du destin, (2005-2006) :
Avant de suivre ma vocation artistique, j’étais en Droit. Je pense que c’est cela qui m’a forgé un idéal de justice. Mais c’est une voie dans laquelle j’étouffais… L’Art, que j’avais toujours pratiqué presqu’en secret, c’est cela qui m’attirait vraiment ! En un sens, la maladie de mon père m’a permis d’en faire des études. Lui qui m’interdisait de me lancer dans cette voie, lui qui voulait que je fasse des études de commerce comme lui… Sa maladie, c’est elle qui m’a offert la liberté dont je rêvais tant… Peut-être aussi que c’est à cette liberté que je rends hommage dans ce travail… Tant de points restent en suspension… Ces photos arriveront peut-être à parler à ma place.
Je ne m’étais jamais décidé à rendre public ce travail sur mon père. Lorsque je lui ai montré les photos, il a d’abord été touché, puis très énervé. J’ai donc pensé qu’il n’était pas content que je le représente dans cet état, lui que sa maladie avait rendu muet. Il a enfin fini de souffrir aujourd’hui… Finalement c’est ma mère qui m’a fait part de ce concours. Je l’ai pris comme un signe.
Mon travail :
J’ai toujours été attiré par l’autobiographie, mais à mon entrée aux Beaux-Arts, j’ai préféré le documentaire : malgré Signes du destin, je n’ai jamais pensé que ma vie était assez intéressante pour en faire de l’Art. Je me suis donc attelé à des sujets sociaux. Alors voilà, le but de mon travail, c’est d’améliorer le monde, le mot est lâché ! Cela en fâchera plus d’un, mais je pense que l’Art doit avoir un but, et le mien, c’est celui-là, même s’il est irréalisable.
Mon travail récent touche beaucoup à la question de la vérité. Il est très politique et s’inspire fortement de la philosophie d’Hannah Arendt. J’ai diversifié les techniques que j’utilise pour qu’à chaque fois, le médium, s’adapte à mon sujet. Ainsi je touche à tout, y compris par exemple à la programmation informatique, pour réaliser des installations interactives. Dans mon dernier travail, Faites la mise au point vous-mêmes, le public était invité à tourner un bouton pour lire un texte flou projeté sur un écran. Les textes en question traitant tous de différentes théories de la conspiration, le public était poussé à réagir à leur propos."
discole.com (Série SDF à mi-temps)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire